Billetterie Centre chorégraphique national d'Orléans : Réservez votre billet

Cours du samedi matin avec Sophiatou Kossoko : inscription

Cours du samedi matin avec Sophiatou Kossoko : inscription

  • Sam. 16 nov. à 11 h
  • Centre chorégraphique national d’Orléans - Orléans

Le cours hebdomadaire s’adresse aux amateur.trice.s désireux de maintenir une pratique régulière de la danse contemporaine. À la fois technique et créatif, le cours du samedi matin est donné par le.a même artiste-intervenant.e tout au long du semestre.


Les cours du semestre seront assurés du samedi 21 septembre 2019 au samedi 25 janvier 2020, 11h – 13h.
Certains cours seront exceptionnellement déplacés de 9h à 11h


Chorégraphe, Sophiatou Kossoko renouvelle ses processus créatifs en mettant en lien la danse avec d’autres disciplines artistiques, avec des musiciens en relation avec différentes cultures du monde. Dans ses pièces se confrontent et se rencontrent l’espace commun et l’espace intime, où le corps entre en jeu en tant que lien symbolique.


Sophiatou suggère d’une part la transmission d’une danse donnant une place importante à la musicalité du geste, ses transformations et ses appropriations. Visiter les notions d’ancrage, d’appuis, de vibration, de déséquilibre et de différentes qualités d’un mouvement. Explorer les différentes facettes de l’improvisation. Aller de manière ludique vers d’autres modes de perception du mouvement de la danse. D’autre part, il s’agira de créer des espaces d’écoute afin d’amplifier le ressenti.


Auditions pour adolescents entre 14 et 20 ans : re-création du spectacle "Jours étranges" de Dominique Bagouet avec Catherine Legrand

Auditions pour adolescents entre 14 et 20 ans : re-création du spectacle "Jours étranges" de Dominique Bagouet avec Catherine Legrand

  • 16 et 17 nov. 2019 de 14 h à 15 h 30
  • Centre chorégraphique national d’Orléans - Orléans

"Jours Étranges" est une des pièces majeures de Dominique Bagouet, créée en 1990. Catherine Legrand, qui avait participé à sa création, revisite cette chorégraphie pour une re-création avec des jeunes d’Orléans.


Au son de cinq chansons de l’album Strange Days des Doors, devant deux murs d’enceintes pour seul décor, les « adolescents » interprètent pour nous une succession de tableaux qui brossent par petites touches les contours de leur identité collective. Ou l’adolescence décrite comme ce moment particulier où l’individu va peu à peu devoir émerger par et contre le groupe.


Durant ces deux jours d’auditions, Catherine Legrand prépare tout d’abord les jeunes à l’interprétation de différents extraits issus de Jours Etranges. Le groupe traverse ensuite des jeux propres à l’écriture de la pièce. À l’issue de ce week-end d’auditions, un groupe de 12 jeunes sera constitué pour la poursuite du projet. Les ateliers auront lieu en 2020 pendant les congés scolaires pour une présentation publique au Théâtre d’Orléans les 17 et 18 juin 2020.


Samedi brunch avec Victor Pérez Armero et Anneleen Keppens, interprètes de sspeciess de Daniel Linehan

Samedi brunch avec Victor Pérez Armero et Anneleen Keppens, interprètes de sspeciess de Daniel Linehan

  • Sam. 30 nov. de 11 h à 13 h
  • Centre chorégraphique national d’Orléans - Orléans

Samedi 30 novembre, 11h-13h au CCNO
— 10€ / 8€, sur réservation


Workshop avec Daniel Linehan et Anneleen Keppens
Au cours de cet atelier, les danseurs de la compagnie Hiatus partageront le matériel et les exercices issus de la création sspeciess. Nous explorerons les principes du corps en mouvement : respiration, circularité et vibration. Cet atelier prendra la forme d’un terrain de jeu pour cultiver attention et engagement envers notre propre corps ainsi qu’envers notre environnement.


Vendredi 6 décembre, 19h, au CCNO
Ouverture publique : sspeciess
— Gratuit, sur réservation


Ouverture publique : sspeciess de Daniel Linehan

Ouverture publique : sspeciess de Daniel Linehan

  • Ven. 6 déc. à 19 h
  • Centre chorégraphique national d’Orléans - Orléans

Pour sa nouvelle création, Daniel Linehan s’inspire des écrits du philosophe/écologiste Timothy Morton. La chorégraphie est guidée par les notions de coexistence et de symbiose. Cinq danseurs, dont Linehan lui-même, partagent la scène avec le musicien/performer Michael Schmid. Ensemble, ils prêtent corps, souffle et voix aux partitions chorégraphique et musicale de la pièce. Aucun élément dans un environnement ne peut demeurer dominant très longtemps. Persiste l’instinct d’émergence et de disparition. Dans sspeciess, Linehan créé une danse qui laisse place aux sentiments de surprise et de jeu. Quand ce qui était passé inaperçu et ignoré dans notre environnement devient soudainement la chose à laquelle nous aurions dû prêter attention depuis le début.


Concept et chorégraphie Daniel Linehan
Création et interprétation Gorka Gurrutxaga Arruti, Anneleen Keppens, Daniel Linehan, Victor Pérez Armero, Michael Schmid, Louise Tanoto
Dramaturgie Alain Franco
Scénographie 88888
Création costumes Frédérick Denis
Son Jeanne Debarsy


sspeciess sera créé le 24 janvier 2020 au deSingel International Arts Campus à Anvers (Belgique).


Daniel Linehan
dans son travail chorégraphique, cherche à obscurcir, en douceur, la frontière qui sépare la danse de tout le reste. Il aborde la création de performances du point de vue de l’amateur curieux, en testant les nombreuses interactions entre la danse et les formes de non-danse, à la recherche d’improbables conjonctions, juxtapositions et parallèles entre les textes, mouvements, images, chansons, vidéos et rythmes. Linehan a travaillé comme danseur et chorégraphe à New York, avant de s’installer à Bruxelles en 2008 où il a suivi le Cycle de Recherche à P.A.R.T.S. En 2007, il crée le solo Not About Everything qui, depuis sa première, a été joué dans plus de 75 théâtres du monde entier. Ses projets plus récents, créés en Belgique, sont Un Sacre du Printemps (2015), dbddbb (2015), Flood (2017), Third Space (2018) et Body of Work (2019). Hiatus est soutenue par les autorités flamandes. Daniel Linehan est Creative Associate au deSingel (Anvers, BE).


Samedi brunch, atelier parents/enfants avec Marie Orts, interprète de Pierre et le loup/Le Poids des choses de Dominique Brun

Samedi brunch, atelier parents/enfants avec Marie Orts, interprète de Pierre et le loup/Le Poids des choses de Dominique Brun

  • Sam. 14 déc. de 11 h à 13 h
  • Centre chorégraphique national d’Orléans - Orléans

Samedi 14 décembre, 11h-13h au CCNO, à partir de 6 ans
— 10€ / 8€ (par duo parent/enfant), sur réservation


À travers Le Poids des choses et l’interprétation chorégraphique de Pierre et le Loup de Sergueï Prokofiev de la chorégraphe Dominique Brun, nous allons découvrir ce que Laban nomme la « palette » de nos efforts et qui caractérisent chacun des personnages de Pierre et le Loup adapté par la chorégraphe. Nous ferons ainsi, tapoter Pierre, flotter l’oiseau, glisser le chat, presser le Grand-Père, épousseter le canard, frapper et fouetter les drôles de chasseurs.


Mercredi 18 décembre, 20h30, au Théâtre d’Orléans
Spectacle : Pierre et le loup/Le Poids des choses de Dominique Brun


Spectacle : jeux chorégraphiques de Rémy Héritier et Laurent Pichaud

Spectacle : jeux chorégraphiques de Rémy Héritier et Laurent Pichaud

  • Jeu. 19 déc. à 19 h
  • Centre chorégraphique national d’Orléans - Orléans

jeux chorégraphiques de Rémy Héritier et Laurent Pichaud
jeudi 19 décembre, 19h au CCNO


Arrivez-vous facilement à parler de danse ? Nous non plus… Alors quoi de mieux qu’une soirée de jeux pour convoquer l’histoire de ces danses qui transpire de nos corps de danseur·euse·s et de spectateur·trice·s.


Conception Rémy Héritier et Laurent Pichaud
Distribution en cours
Lumière Ludovic Rivière


Sur réservation
Tarif : 5€ (moins de 30 ans) / 8€ (abonné CCNO et Scène nationale, demandeur d’emploi) / 10€ (plein)
Rémy Héritier est chorégraphe et danseur. Depuis 2004, il a créé plus d’une dizaine de pièces qui lui permettent d’étendre les contours de l’art chorégraphique à l’intertextualité ou au document, et de convoquer ainsi de nouvelles poétiques du geste.


Laurent Pichaud
est chorégraphe et danseur. Depuis quelques années le souci du lieu de présentation est devenu une constante dans sa démarche – chaque projet est associé à un contexte spécifique, un lieu en lui-même pouvant suffire à définir le sujet d’une pièce.


Formation pour les enseignants et les encadrants d'enfants et adolescents

Formation pour les enseignants et les encadrants d'enfants et adolescents

  • Ven. 31 janv. à 18 h
  • Centre chorégraphique national d’Orléans - Orléans

Le CCNO propose cette formation aux enseignants.e. et toutes personnes en situation de transmission pédagogique (milieu scolaire, animation sociale). Son but est de vous aider à introduire des outils chorégraphiques dans votre pédagogie. Une formation proposée par le Centre Chorégraphique National d’Orléans en collaboration avec Marion Blondeau, artiste interprète et Anaïs Loison-Bouvet, chercheuse en danse.


Les 5 ateliers seront menés par Anaïs Loison-Bouvet pour la théorie (1h) et Marion Blondeau pour la pratique (2h).


Objectifs de la formation :


¼ Exercer son regard de spectateur, formuler, énoncer ce que l’on voit.
¼ Pratiquer en atelier des notions fondamentales du champ chorégraphique et s’approprier les outils transmis.
¼ Découvrir, approfondir sa culture chorégraphique : situer dans l’histoire de la danse, repérer les grands courants esthétiques.


Pour cette formation 2019/2020, le CCNO vous propose une session de formation pratique et théorique sur la danse. Les différentes thématiques abordées ont été conçues en lien direct avec la saison danse programmée par la Scène nationale d’Orléans et le CCNO. C’est pourquoi il est nécessaire que chaque participant s’engage assidûment à suivre les deux parcours : spectacles et ateliers.


Les intervenantes :


Marion Blondeau
Formée entre la France et l’Afrique du Nord, Marion Blondeau conjugue à la fois une place de chorégraphe au sein de sa compagnie 3arancia à celle d’interprète, notamment auprès de Mithkal Alzghair et Phia Ménard. Depuis 2016 elle se forme en fasciapulsologie, pratique somatique, auprès de Florence Augendre.


Anaïs Loison-Bouvet
Les recherches d’Anaïs Loison-Bouvet interrogent la manière dont les discours de spécialistes (journalistes, médiateurs, chercheurs) régulent l’expérience des spectateurs d’œuvres de danse contemporaine. Dans sa thèse de doctorat, soutenue en 2018 à l’Université Paris 8 Vincennes – Saint-Denis, elle se concentre en particulier sur un corpus de pièces chorégraphiques considérées au moment de leur apparition sur scène comme « trop violentes » par les experts de la danse.